« Enseigner et apprendre le théâtre ». Réflexions personnelles

Cet été j’ai découvert certains écrits du psychologue humaniste Carl Rogers. Notamment un chapitre de « Liberté pour apprendre » intitulé « Enseigner et apprendre. Réflexions personnelles. » Le chercheur y énumère ses convictions sur l’enseignement et l’apprentissage et invite la lectrice ou le lecteur à « consigner par écrit pour lui-même certaines de ses croyances les plus profondes, même si elles manquent de certitude, sur le processus éducatif » . L’invitation m’a semblé trop belle pour être refusée. Le résultat est à découvrir ici.

Quelques précisions avant de démarrer ces variations autour de la pédagogie du théâtre. Qualifier ces réflexions de « personnelles » me semble premièrement un petit peu exagéré. Parce qu’elles ont notamment émergé dans la rencontre et la discussion avec d’autres.

Dire ensuite que je n’ai pas le sentiment que ces pensées sont particulièrement originales. Car sous leurs apparences de grands principes elles se matérialisent certainement dans de très petites choses. Quotidiennes et banales. C’est mises bout à bout que ces propositions me semblent peut-être avoir de l’intérêt.

Par ailleurs je n’aurais certainement pas écrit exactement ceci il y a deux ans et je n’écrirai probablement pas exactement cela dans deux ans. Ce sont donc des conclusions provisoires.

Enfin, heureux hasard de calendrier, l’écriture de cet article correspond à peu près au premier anniversaire de ce blog dédié à la pédagogie et la médiation théâtrales. C’est pourquoi je me permettrai d’indiquer si un article écrit lors de cette année fait écho à telle ou telle proposition. L’occasion pour moi (et pour vous?) de faire le point sur des réflexions récurrentes. Pour ne pas dire des obsessions.

Lire la suite « « Enseigner et apprendre le théâtre ». Réflexions personnelles »

1 an de blog (et toutes mes dents)

J’ai créé ce blog il y a un an. Je commençais une formation pédagogique et m’étais promis de coucher sur le papier une réflexion par semaine en lien avec le théâtre et la pédagogie. Pendant un an.

Une façon de digérer la matière.

Plusieurs fois auparavant, je m’étais essayé au format « blog ». Mais je n’avais jamais tenu sur la durée comme je l’aurais souhaité. Donc la bonne nouvelle, c’est que les gens peuvent changer!

Vous imaginez donc: je rayonne de fierté et de sérénité. Au point que le Dalaï-lama m’a contacté en personne pour me proposer d’être sa prochaine réincarnation. Je vais y réfléchir encore mais je crois que j’ai un peu la flemme.

Lire la suite « 1 an de blog (et toutes mes dents) »

Ce que le confinement fait au théâtre: l’annuaire

Les spectacles annulés. Les ateliers interrompus. Les critiques journalistiques suspendues.

En ces temps mouvementés, certains repères s’effacent. D’autres sont sans doute à construire. Car l’heure est au ralentissement – du moins pour certain·e·s – et aux rebondissements. L’occasion peut-être de prendre du recul… et de réfléchir à ce que le confinement fait au théâtre?

Envie de participer à ces réflexions?

Dans cet article, vous trouverez des liens vers les différentes publications de ce blog liées à cette thématique, ainsi que vers d’autres initiatives et réflexions découvertes ou recueillies par-ci, par-là.

Lire la suite « Ce que le confinement fait au théâtre: l’annuaire »

À vos claviers: « ce que le confinement fait au théâtre »

Les spectacles annulés. Les ateliers interrompus. Les critiques journalistiques suspendues.

En ces temps mouvementés, certains repères s’effacent. D’autres sont sans doute à construire. Car l’heure est au ralentissement – du moins pour certain·e·s – et aux rebondissements. L’occasion peut-être de prendre du recul… et de réfléchir à ce que le confinement fait au théâtre?

Intéressé·e à publier quelque chose autour de cette thématique sur ce blog?

  • Format libre:
    • Récit d’expérience, réflexion, fragment, analyse, interview, etc.
    • Court ou long, en prose, en vers, en dialogue, en dessin, sérieux et/ou décalé, etc.
    • Textes signés ou anonymes.

Écrivez-moi à nicolas.joray@outlook.com

Et un nouveau nom pour la nouvelle année

J’ai lu sur internet que ce n’était pas une bonne idée de changer de nom de blog en cours de route.

On lit toutes sortes de choses sur internet.

J’ai lancé ce blog en août dernier. Je me suis promis de publier un article par semaine, chaque mardi, durant au moins une année. Je voulais attendre d’être à mi-parcours pour changer le nom du site et faire un bilan intermédiaire.

Nous ne sommes pas tout à fait à mi-parcours. Et je ne vais pas faire de bilan intermédiaire.

Les choses ne se passent pas toujours comme prévues.

Une clarification

Bref, on passe de « Acte 1 scène 2 » à « Tout le monde sur scène! ». Pour être tout à fait honnête, je n’étais pas totalement convaincu de ce premier nom. Et en faisant chauffer mon cerveau pendant ces vacances froides de Noël, j’ai eu un déclic.

« Acte 1 scène 2″, ça nécessitait tout un appareil théorique de légitimation. Flashback.

Dans « Le songe d’une nuit d’été » de William Shakespeare, l’acte 1 scène 2 est le moment où des artisans décident de monter une pièce de théâtre. C’est aussi l’instant où ces artisans discutent de la question délicate de la distribution des rôles.

De manière générale, cette pièce de Shakespeare est également une exploration des frontières entre le rêve et le réel.

« Tout le monde sur scène! » , c’est simple, clair et direct. Enfin je crois. « Tout le monde sur scène! » , c’est:

  • Le théâtre en partage
  • Un cri, une urgence – « Tout le monde sur le pont! »
  • À la fois une invitation à partager l’expérience d’acteur·trice et une invitation à la contemplation de l’univers qui se déroule devant nos yeux de spectateur·trice
  • Une fête – « Tout le monde s’éclate, à la queuleuleu! »
  • Une croyance: chacun·e possède la faculté de fouler une scène de théâtre, chacun·e a la capacité d’être touché·e par une pièce de théâtre
  • Un clin d’oeil au grand théâtre du monde

Pendant qu’on y est

Il y a un nouveau compte Twitter lié à ce blog. À suivre sans modération.

Et la possibilité de s’abonner au blog et de recevoir un email à chaque publication. Donc une fois par semaine. À découvrir tout au fond de la page.

Merci pour vos lectures.

Et n’hésitez pas à enrichir les articles de vos commentaires. Pour l’amour de la pensée complexe 😉