Et un nouveau nom pour la nouvelle année

J’ai lu sur internet que ce n’était pas une bonne idée de changer de nom de blog en cours de route.

On lit toutes sortes de choses sur internet.

J’ai lancé ce blog en août dernier. Je me suis promis de publier un article par semaine, chaque mardi, durant au moins une année. Je voulais attendre d’être à mi-parcours pour changer le nom du site et faire un bilan intermédiaire.

Nous ne sommes pas tout à fait à mi-parcours. Et je ne vais pas faire de bilan intermédiaire.

Les choses ne se passent pas toujours comme prévues.

Une clarification

Bref, on passe de « Acte 1 scène 2 » à « Tout le monde sur scène! ». Pour être tout à fait honnête, je n’étais pas totalement convaincu de ce premier nom. Et en faisant chauffer mon cerveau pendant ces vacances froides de Noël, j’ai eu un déclic.

« Acte 1 scène 2″, ça nécessitait tout un appareil théorique de légitimation. Flashback.

Dans « Le songe d’une nuit d’été » de William Shakespeare, l’acte 1 scène 2 est le moment où des artisans décident de monter une pièce de théâtre. C’est aussi l’instant où ces artisans discutent de la question délicate de la distribution des rôles.

De manière générale, cette pièce de Shakespeare est également une exploration des frontières entre le rêve et le réel.

« Tout le monde sur scène! » , c’est simple, clair et direct. Enfin je crois. « Tout le monde sur scène! » , c’est:

  • Le théâtre en partage
  • Un cri, une urgence – « Tout le monde sur le pont! »
  • À la fois une invitation à partager l’expérience d’acteur·trice et une invitation à la contemplation de l’univers qui se déroule devant nos yeux de spectateur·trice
  • Une fête – « Tout le monde s’éclate, à la queuleuleu! »
  • Une croyance: chacun·e possède la faculté de fouler une scène de théâtre, chacun·e a la capacité d’être touché·e par une pièce de théâtre
  • Un clin d’oeil au grand théâtre du monde

Pendant qu’on y est

Il y a un nouveau compte Twitter lié à ce blog. À suivre sans modération.

Et la possibilité de s’abonner au blog et de recevoir un email à chaque publication. Donc une fois par semaine. À découvrir tout au fond de la page.

Merci pour vos lectures.

Et n’hésitez pas à enrichir les articles de vos commentaires. Pour l’amour de la pensée complexe 😉

Zero Inbox et une résolution

Un beau jour, j’ai lu un article sur le blog du comédien et animateur de théâtre Yvan Richardet.

Zero Inbox.

What?

« Une fois par jour, ma boîte de réception des mails est vide. »

Coup de foudre.

Parce qu’en théorie, je consulte ma boite d’emails chaque jour, je réponds à tout le monde tout de suite et tout le monde est tout de suite content. En pratique, ma boite prend parfois la poussière parce que j’ai des trucs (que je considère plus) urgents/importants à faire. Comme préparer l’atelier de demain (bah oui c’est quand même l’essentiel du métier les ateliers… qu’on se rassure!).

Et ça me fatigue.

Selon l’article, s’habituer à traiter ses courriels une fois par jour permet de se sentir plus léger, d’être à jour et de ne pas perdre de vue ses objectifs. Un rituel léger (moins de 15 minutes, nous promet-on) et plus que bénéfique pour l’organisation du travail, donc.

Alors on va rajouter ça à la liste des nouvelles résolutions:

  • 180 minutes de méditation par jour pour devenir surpuissant;
  • pas d’écran avant et après le déjeuner, avant et après le diner, avant et après le souper pour devenir zen;
  • promenades hebdomadaires à poney pour devenir aéré;
  • 240 minutes de lecture par jour pour devenir intelligent;
  • sport 12x par semaine pour devenir musclé;
  • et Zero Inbox pour devenir méga-organisé!

Pour aller plus loin: