Tribu

Certain·es camarades du lycée voyaient en l’option théâtre une véritable « secte ». Le jugement est sans doute un peu sévère, même si les pieds nus arpentant les couloirs, les habits sombres et les répliques hurlées depuis notre salle pouvaient générer quelques frayeurs auprès des économistes, linguistes et autres biologistes en devenir.

Mais parlons plutôt de « tribu », si vous le voulez bien. Il y aurait ainsi une tribu de théâtreux·ses, comme il y a une tribu de mécanicien·nes, une tribu d’employé·es de commerce, une tribu de médecins. Chaque tribu n’étant ni constituée une fois pour toute, ni totalement hermétique. Quoi de plus pertinent d’ailleurs que l’échelle de la tribu pour penser le social? Les ethnologues savent bien qu’étudier la société en général est quasiment impossible.

Et qu’est-ce qui rassemble des gens? Des mots, notamment, qui sont des hiéroglyphes tatoués dans nos paroles. On l’oublie parfois lorsqu’on est immergé dedans, mais chaque groupe social mobilise son propre langage. Accueillir des personnes dans une tribu, c’est donc également partager des mots. Je vous présente didascalies. Enchanté·e. Et voici réplique. Ravi·e de vous connaitre. Vous connaissez cour? Et pendrillon. Scénographie. Dramaturgie. Jardin. Plateau. Corde en a été bannie. Régie. Personnage. Ça en fait, du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s