Spectacle, présentation ou restitution?

Spectacle: On imagine tout de suite un éclairage très sérieux, une salle bondée et des applaudissements nourris. Évidemment, le mot fait pro. Avec ce que ça implique en termes de dynamique. Youhou les ami·e·s, on va faire un spectacle! Avec aussi ce que ça implique en terme de pression. Au secours Maman, on va faire un spectacle!

Présentation: On pense quand même un peu à la présentation d’un produit dans une entreprise branchée. Nouveau rasoir à vapeur et power point épuré. Ça a néanmoins l’avantage d’être clair, sobre: une présentation, c’est tout simplement l’aboutissement d’un processus. Quelque chose a été travaillé. Et puis, on le met en lumière.

Restitution: Elle peut être privée, semi-publique ou publique. Restituer, c’est une manière de rendre quelque chose. Une forme de contre-don social. On a hérité d’une histoire? On produira une mise en scène! On est percuté par un thème social? On en fera une courte forme! La restitution supporte l’inachèvement (qui n’est pas synonyme de confusion). Elle peut être courte ou durer plus longtemps, revêtir l’aspect d’un chantier enchanté.

L’atelier-théâtre? Une belle histoire!

S’il n’y avait qu’un seul livre à dévorer avant de se lancer dans l’animation théâtrale, ce serait celui-là. Dramaturgies de l’atelier-théâtre de Bernard Grosjean est à la pédagogie des arts de la scène ce que la Bible est au christianisme. Dans un format assez court (150 pages à peine) et un style clair, le théoricien propose un cadre à déployer, une méthode à s’approprier et un calendrier à dérouler.

Lire la suite « L’atelier-théâtre? Une belle histoire! »