Siffler en travaillant

Ce matin, les élèves sont chargé·e·s de confectionner des marionnettes et de les manipuler. Un œil attentif peut aisément constater que leur concentration n’est pas totale. Diantre! Ici, quelqu’un mâche un chewing-gum en scrutant un dialogue. Là, d’autres discutent de leurs amours tout en empoignant un texte de théâtre. Ailleurs, un natel projette de la musique. Celle prévue pour la scène, m’assure-t-on.

L’enseignant·e rêve parfois d’une implication sans concession des élèves. Cette dévotion fantasmée se heurte le plus souvent à un grave constat : rêveries et bavardages, francs ou voilés, manquent rarement à l’appel. C’est grave, docteur?

Lire la suite « Siffler en travaillant »

Les vacances de prof de théâtre

Les vacances de prof de théâtre, c’est les gens qui disent : «Ah mais oui, c’est que toi t’es en vacances.»

C’est la période où on se demande pourquoi tel projet prometteur n’a pas très bien fonctionné l’année passée et pourquoi celui-là, qui était bof sur le papier, restera définitivement gravé dans les mémoires. C’est le moment où on se rend compte qu’on aurait dû agir différemment avec cet élève et communiquer autrement avec cette personne. On se remémore les regards qui fusillent et les corps affalés. C’est le moment des regrets et des larmes. Des sanglots longs des violons.

Lire la suite « Les vacances de prof de théâtre »

Ranger la salle en mode coopération

La sonnerie retentit. Le cours est fini. Mais avant de sortir, je remets deux chaises en place, pousse un banc et ramasse un vieux mouchoir par terre en veillant à ce que le moins de surface possible de mes doigts entre en contact avec lui.

Je ne voudrais surtout pas que le collègue qui occupe cette salle de classe lors de la prochaine leçon croie que MES élèves ne rangent pas parfaitement MA classe.

Ça vous dit quelque chose?

Lire la suite « Ranger la salle en mode coopération »

3 raisons de se mettre en cercle au début du cours

Je commence et termine toujours un atelier de théâtre par un cercle humain. Sauf urgence extrême. Et après je dors mal.

La formation d’un cercle en début et en fin d’atelier ou de cours de théâtre me semble avoir 3 fonctions principales. Il s’agit d’un rituel structurant, démocratique et émancipateur. Rien que ça! Explications.

Lire la suite « 3 raisons de se mettre en cercle au début du cours »

Pédagogies coopératives: les trucs que j’ai envie de tester en théâtre

Normalement je ne travaille pas le dimanche. Sans doute un reste de mon éducation de servant de messe.

Mais ce week-end j’ai fauté. Je n’arrivais pas à interrompre ma lecture de « Osez les pédagogies coopératives au collège et au lycée » de Guillaume Caron, Laurent Fillion, Céline Scy et Yasmine Vasseur.

Comme son titre l’indique, le bouquin parle de coopération à l’école. L’argument est le suivant: les pédagogies coopératives sont davantage déployées au degré primaire que chez les plus âgé·e·s. Pour diverses raisons. Pourtant, les auteur·trice·s affirment qu’il est tout à fait possible de mobiliser ces pratiques pédagogiques au collège et au lycée.

osez-pedagogies-cooperatives-college-lyceeUne classe coopérative est une structure complexe, systémique, cohérente et évolutive dans laquelle ceux qui la composent (enseignants, éducateurs ET élèves) construisent ensemble les moyens d’apprendre par une coopération instituée et organisée. Elle devient alors un élément central de la vie et du fonctionnement du groupe. » (Osez les pédagogies coopératives au collège et au lycée)

Voici quelques pratiques que ce livre m’a donné envie de tester.

Lire la suite « Pédagogies coopératives: les trucs que j’ai envie de tester en théâtre »